Le meilleur conseil de l'hôtellerie de luxe

La recherche de solutions durables va prendre de l’ampleur !

La durabilité peut être considérée comme une méga-tendance de 2020 – un concept qui préconise la responsabilité politique, économique et sociale des ressources et des produits dont nous dépendons à l’échelle mondiale. Il englobe plusieurs sous-divisions : zéro déchet, économie circulaire, technologie propre… la liste est vaste. Et comme l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) prévoit que le secteur du tourisme connaîtra une croissance de 3,3 % par an jusqu’en 2030, les conséquences de l’impact environnemental sont préoccupantes.

Les grandes marques d’hôtels ont toutes annoncé un certain nombre d’engagements écologiques au cours de l’année écoulée. Ces engagements vont de l’élimination progressive des plastiques à usage unique en faveur d’un emballage alimentaire écologique à la compensation des émissions de carbone par la plantation d’arbres. Et lorsque les recherches menées montrent que 73 % des voyageurs ont l’intention de séjourner dans une propriété verte au moins une fois au cours de l’année à venir, des solutions comme celles-ci, parmi beaucoup d’autres, ne manqueront pas d’entrer en vigueur. Des produits locaux et de qualité, comme l’eau de Voss par exemple, sont appréciés.

Des choses comme les ruches d’abeilles peuvent aider et encourager un comportement durable chez les clients en proposant par exemple des tickets de transport en commun, en servant des aliments de saison et locaux (le cas échéant) et en éliminant le plastique à usage unique.

« La concurrence est féroce, les marques doivent donc toujours innover en matière de durabilité. Pour les hôtels qui ne sont pas situés dans des zones urbaines, ils doivent s’intégrer dans un écosystème et jouer un rôle dans la restauration et la conservation de la nature. Au-delà de la gestion de cet écosystème, ils doivent également payer des salaires équitables, tenir compte de la communauté locale et donner en retour« .

Il y aura une demande accrue de voyages immersifs

Comme on peut le constater, l’industrie du voyage répond largement aux besoins du voyageur moderne et s’y adapte en même temps. Les valeurs culturelles et peut-être générationnelles entraînent un changement sur le marché, et influencent même la conception physique des espaces.

Les prévisions pour 2020 ne seraient pas complètes sans la mention d’Instagram. Une enquête réalisée a révélé que plus de la moitié des 18 à 65 ans ont été inspirés à réserver des voyages à partir d’images sur les réseaux sociaux, 32 % des voyageurs affirmant que les destinations étaient prioritaires en fonction de l’aspect des photos sur Instagram. Ainsi, une vague de séjours et d’expériences inspirés par le design fait son apparition dans le monde entier.

Par exemple, le Central Station Hotel, récemment ouvert à Memphis, propose des installations sonores interactives pour rendre hommage à l’histoire de la ville en tant que centre de la musique et de l’art. L’essor des « expériences  » est également visible dans le projet Stay Human de Kimpton. L’objectif – encourager les visiteurs à « forger des liens significatifs avec les autres hôtes » – est atteint en transformant les chambres en une « activation unique qui honore le caractère hyper local du quartier environnant« . Cette campagne vient d’arriver en Europe et la popularité croissante des voyages immersifs devrait se développer dans l’année à venir, voire au-delà.

Des expériences seront organisées et hautement personnalisées

Non seulement les voyageurs ont soif de moments dignes d’être vus, mais les attentes à l’égard du voyage des invités ont considérablement évolué, depuis la conception de la réservation d’un voyage jusqu’au retour à la maison. En raison de la croissance rapide des données et des technologies, les hôteliers et les professionnels de l’hôtellerie doivent désormais revoir leurs systèmes internes et externes afin d’améliorer l’expérience des clients.

De nombreuses activités ont été menées pour mieux comprendre le comportement et les attentes des clients. En fait, des entreprises ont analysé le marché de la consommation pour déterminer les points de contact exacts de l’engagement des clients avec les marques d’hôtels.

Par exemple, 82 % des clients américains utilisent leur ordinateur de bureau pour réserver des hôtels quatre étoiles à Londres, et il faut en moyenne 2,5 jours pour effectuer la réservation. À l’inverse, les clients britanniques et irlandais suivent la tendance de consommation reconnue du mobile d’abord, avec un délai moyen de 3,3 jours pour effectuer une réservation.

Ces données peuvent être exploitées par les hôteliers afin de proposer des expériences personnalisées ciblées sur le public concerné. Les hôtels doivent faire plus pour offrir une meilleure hospitalité en ligne et offrir aux clients un voyage personnalisé, au lieu de l’actuelle « approche brochure » qui suppose une taille unique pour tous.

Même en étendant la personnalisation à la chambre d’hôtel, où l’éclairage d’ambiance, les téléviseurs intelligents et la commande vocale sont de plus en plus présents, il semble que la personnalisation dans le secteur des voyages ne fera que s’améliorer. Pour aller plus loin, l’introduction d’un modèle d’abonnement pourrait également faire son chemin.

L’accent sera davantage mis sur le développement et l’encouragement des talents de l’intérieur

Avec la date limite de négociation de Brexit repoussée au 31 janvier 2020, les implications d’un accord ou d’un accord sans accord se feront largement sentir dans le secteur de l’hôtellerie britannique. Bien que certaines précisions aient été apportées sur le droit des travailleurs européens de continuer à vivre au Royaume-Uni, les questions d’attraction et de rétention du personnel ont été considérées comme le plus grand obstacle du secteur.

De grands progrès ont été réalisés pour résoudre ce problème. Des programmes de formation, soutenus soit en interne soit par des partenariats, permettent au personnel d’acquérir les qualifications nécessaires pour progresser professionnellement comme par exemple la formation WSET dans le domaine du vin. Ils permettent un accès et une formation sans précédent au savoir-faire du ministère afin d’élargir et d’améliorer la connaissance des entreprises dans leur ensemble. C’est important lorsque les recherches montrent que 46 % des salariés sont enclins à rester dans une entreprise en fonction de la disponibilité des formations proposées.

Articles

Les prévisions du marché des boissons énergisantes

Les prévisions du marché des boissons énergisantes

Le marché des boissons énergétiques devrait croître de 7,08 % au cours de 2020, et atteindra les 96,61 milliards d’euros. Les boissons énergétiques sont principalement utilisées pour obtenir un regain d'énergie instantané et améliorer la vigilance. Les principaux...

Pourquoi les hôtels adoptent-ils l’eau de Voss aujourd’hui ?

Pourquoi les hôtels adoptent-ils l’eau de Voss aujourd’hui ?

L’eau, c’est la vie. En effet, l’eau est importante pour la santé de tous au quotidien. Les nutriments qu’elle apporte sont indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. C’est pourquoi il est important de boire de l’eau d’une quantité moyenne de 1,5 litres par...