A l’heure où tous se mobilisent pour protéger et préserver la planète, l’industrie de l’hôtellerie de luxe internationale n’est pas en reste. En effet, de plus en plus d’établissements hôteliers de luxe ont pris conscience qu’ils peuvent également mettre en place des actions pour protéger l’environnement.

 

Le développement durable : pour un meilleur avenir

Il est tout d’abord important de faire un état des lieux de la base fondamentale du concept du développement durable avant de parler de lui dans le secteur de l’hôtellerie de luxe. Pour rappel, il s’agit d’un concept qui prend principalement en compte les futures générations. Il cherche en effet à trouver des solutions pour l’avenir sans penser que les choses mises en place pourraient avoir une influence sur le présent.

Il est indispensable de ne pas voir le développement durable comme un concept éphémère ou un effet de mode. Il s’agit de quelque chose qui repose essentiellement sur de bonnes bases solides de recherches.

De nombreuses personnes l’associent tout simplement à la mouvance verte et à l’écologie. Il faut préciser que le développement durable agit principalement sur trois principaux points : l’égalité sociale, la préservation environnementale et l’efficacité économique. Ces trois éléments ont pour rôle de garantir un développement prenant en compte aussi bien la nature que l’économie et la population humaine. L’objectif est de trouver un parfait équilibre viable et cohérent de ces trois enjeux pour le futur. Voici ainsi le meilleur conseil de l’hôtellerie de luxe en termes de développement durable.

 

Emballage alimentaire écolo pour les hôtels de luxe responsables

Vous êtes à la tête d’un établissement hôtelier de luxe ou un restaurant de prestige ? Vous êtes à la recherche de l’excellence et du confort vis-à-vis de votre clientèle tout en gardant un esprit éco-responsable ? Sachez que vous pouvez parfaitement opter pour un emballage alimentaire personnalisé pour soutenir l’action planétaire. Pour vos sacs papiers réutilisables, vos boîtes cartons, vos écrins de cadeau de bienvenue, etc., vous pouvez opter pour quelque chose de fonctionnel, esthétique, moderne et surtout écologique.

Notez que pour un établissement hôtelier ou un restaurant, s’engager dans le concept du zéro déchet peut parfois être un véritable parcours du combattant. Pourtant c’est tout à fait réalisable. Il suffit juste de commencer par reconnaître vos impacts. Demandez ensuite l’avis de vos employés, de vos partenaires, de vos fournisseurs, de vos clients ainsi que du tissu associatif local pour la co-construction d’un plan d’action. Voici quelques exemples, de quoi vous inspirer.

 

Dites stop au plastique jetable

Pour information, il est important de préciser que d’ici 30 ans, si jamais rien n’est fait afin d’arrêter l’augmentation de la consommation de plastique notamment de vaisselle jetable, les océans abriteront plus de déchets plastiques que d’espèces sous-marines. En plus de cela, la population va absorber encore plus de microbilles de plastique au sein de son organisme. En tant qu’hôtelier-restaurateur de luxe, vous pouvez contribuer au changement.

Remplacez les bouteilles d’eau, les gobelets et les pots en plastique par des contenants en verres réutilisables. Si vous faites de la vente à emporter, évitez à tout prix tout packaging en plastique à usage unique. De ce fait, remplacez les barquettes alimentaires ainsi que les sacs plastiques pour emporter des plats cuisinés par une matière d’emballage plus écologique. Privilégiez par exemple des sacs en papier kraft, des packagings de denrées alimentaires biodégradables. Vous pouvez aussi remplacer les pailles en plastique de vos cocktails par des pailles en bambou ou en carton, qui sont compostables.

Dans vos chambres, ne mettez que le strict minimum et pour les produits d’accueil, optez pour des modèles beaucoup plus écologiques, que ce soit pour les shampooings, les savons ou les gels douche. Pensez à créer un partenariat avec un fabricant local.

 

Restes alimentaires : limitez-les et valorisez-les

D’après les statistiques, environ 40% de la production en nourriture serait jetée. Ces chiffres correspondent à 36% des émissions de gaz à effet de serre. Pour remédier au gaspillage alimentaire, voici ce que vous pouvez faire :

  • Adoptez une bonne gestion et un circuit court : pour cela, approvisionnez-vous en produits alimentaires de qualité. Ceux-ci sont connus pour s’abîmer moins vite. Pour cela, il vaut mieux aussi acheter vos fruits et légumes dans la région où vous vous êtes implanté ;
  • Travaillez sur un menu beaucoup plus restreint et ayez une meilleure gestion des achats : cela consiste à prévoir les quantités dont vous avez besoin, mais vous pouvez aussi produire vous-même ;
  • Proposez à vos clients d’emporter les restes de leurs repas. Il vous est fortement recommandé de conditionner les plats dans des solutions d’emballage réutilisables ;
  • Nourrissez les animaux et faites du compost avec les restes : évitez à tout prix de laisser vos poubelles être embaumées de déchets organiques pour qu’ils partent ensuite en fumée. Ils peuvent être recyclés pour servir à autre chose, notamment de fertilisant naturel pour la culture de légumes et de fruits que vous allez vous-même utiliser après.